Les hypos, ou une glycémie faible, sont un effet secondaire communément associé à l’insuline. Elles sont perçues comme un lourd fardeau par les personnes diabétiques, mais aussi par les membres de leur famille.
Le sondage mondial PARLONS HYPOS1 a été réalisé auprès de 4 300 proches de personnes diabétiques. Ceux-ci affirment que le fait de parler des hypos avec leur proche diabétique pourrait les rapprocher.
64% des membres de la famille de personnes atteintes du diabète, s’inquiètent ds risques d'hypoglycémie1
74% des participants à l’étude déclarent consacrer moins de temps à d’autres activités tels les loisirs, les vacances ou rencontres entre amis ou en famille, ou même renoncer entièrement à celles-ci1
76% des personnes interrogées pensent qu'avoir de fréquentes discussions sur les hypoglycémies pourrait avoir un impact positif sur la vie du ou des membres de leur famille vivant avec le diabète1
43% déclarent que l’obstacle majeur à tenir ces conversations avec le ou les membres de leur famille atteints du diabète, est leur refus de vouloir discuter de l’hypoglycémie1

Pour en savoir plus

Pour en savoir plus sur les hypos, les symptômes associés et les traitements, consultez la section de la FAQ.

Partagez le message

Parler des hypos peut aussi se faire sur les médias sociaux.
Partagez le message pour que les gens qui vous entourent puissent également participer aux conversations.