FAQ banner image

FAQ

Qu’est-ce que l’hypoglycémie ?
Fermer Répondre
L’hypoglycémie se caractérise par l’apparition de symptômes autonomes ou neuroglycopéniques; une faible glycémie (< 4,0 mmol/L pour les personnes diabétiques recevant de l’insuline ou un sécrétagogue d’insuline); et un soulagement des symptômes après l’administration de glucides. L’hypoglycémie est plus fréquente chez les personnes vivant avec le diabète de type 1, suivi des personnes atteintes de diabète de type 2 traité avec de l’insuline, puis par celles ayant le diabète de type 2 traité par une sulfonylurée.
 

1. Diabetes Canada Clinical Practice Guidelines Expert Committee. Hypoglycemia. http://guidelines.diabetes.ca/cpg/chapter14#sec2. Page consultée en août 2019.

Quels sont les risques de l’hypoglycémie sur la santé ?
Fermer Répondre
L’hypoglycémie peut causer une variété de symptômes, notamment la confusion, des tremblements, la transpiration, une accélération du rythme cardiaque, la difficulté à se concentrer et à parler et, dans des cas extrêmes, des convulsions ou un coma.2-4

Les personnes diabétiques qui subissent des épisodes d’hypoglycémie récurrents ou graves peuvent être davantage exposées aux complications cardiovasculaires, notamment les AVC et les crises cardiaques.5

 

  1. 2. Seaquist E. R., Anderson J., Childs B., et coll. Hypoglycemia and Diabetes: A Report of a Workgroup of the American Diabetes Association and The Endocrine Society. Diabetes Care. 36, 2013, p. 1384-95.
  2. 3. International Hypoglycaemia Study Group. Diagnosis of hypoglycaemia. Disponible en ligne sur http://ihsgonline.com/understanding-hypoglycaemia/diagnosis. Dernière consultation : février 2019.
  3. 4. Cryer PE. Hypoglycemia, functional brain failure, and brain death. J Clin Invest. 117, 2007, p. 868-870.
  4. 5. Diabetes Canada Clinical Practice Guidelines Expert Committee. Hypoglycemia. http://guidelines.diabetes.ca/cpg/chapter14#sec2. Dernière consultation : août 2019.
Quels sont les symptômes de l’hypoglycémie ?
Fermer Répondre
Chaque personne réagit différemment à une glycémie faible. Si un de vos amis ou un membre de votre famille est diabétique, vous pourriez constater ces signes annonciateurs :

 

  • Tremblements 
  • Transpiration
  • Anxiété
  • Confusion
  • Difficulté à se concentrer
  • Nausée
  • Palpitations

 

De plus, si vous êtes diabétique, une glycémie faible peut également engendrer ces symptômes :

 

  • Grande faim
  • Tremblements
  • Rythme cardiaque rapide
  • Maux de tête
  • Étourdissements ou vertige
  • Vision floue ou altérée
  • Difficulté à se concentrer
  • Fourmillement ou engourdissement des lèvres, de la langue ou des joues
  • Fatigue
  • Faiblesse ou manque d’énergie 

 

Lorsque ces symptômes surviennent, il est important d’augmenter la glycémie immédiatement. 
Que dois-je faire en cas de faible glycémie (pour moi-même ou quelqu’un d’autre) ?
Fermer Répondre
Une hypo peut devenir grave si elle n’est pas traitée. Si vous pensez en subir une, agissez rapidement. 
 
Traitement autoadministré8,9
Les objectifs du traitement de l’hypoglycémie sont de cibler et de traiter rapidement les cas de faible glycémie au moyen d’une intervention qui la fait augmenter le plus vite possible à un taux plus sécuritaire, afin de prévenir les risques de blessure et de soulager les symptômes.
Il est également important d’éviter tout traitement excessif, car cela pourrait engendrer une hyperglycémie et la prise de poids. Les faits suggèrent qu’une quantité de 15 g de glucides (monosaccharide) est requise pour faire augmenter la glycémie d’environ 2,1 mmol/L en 20 minutes.
Voici des exemples qui représentent 15 g de glucides, afin de traiter les cas d’hypoglycémie faibles à modérés :
 
  • 15 g de glucose sous forme de comprimés
  • 15 ml (3 c. à thé) ou 3 paquets de sucre de table dissous dans de l’eau
  • 5 cubes de sucre
  • 150 ml de jus ou de boisson gazeuse ordinaire
  • 6 Life SaversMD (1 = 2,5 g de glucides)
  • 15 ml (1 c. à soupe) de miel
Voici d’autres recommandations :
 
  1. Si vous utilisez actuellement de l’insuline ou un sécrétagogue d’insuline, ou si vous en commencez l’utilisation, il vaut mieux que vous et vos personnes de soutien obteniez des conseils sur l’hypoglycémie.
  2. À chaque visite, parlez avec votre fournisseur de soins de santé pour comprendre les causes, la fréquence, les symptômes, la gravité et le traitement de l’hypoglycémie, ainsi que les façons de la reconnaître.
  3.  Si vous présentez un risque accru d'hypoglycémie, évitez les pharmacothérapies et utilisez plus souvent l’approche de l’autosurveillance de la glycémie.
  4. Si vous présentez des hypoglycémies récurrentes ou sévères, ou une mauvaise perception de l’hypoglycémie, réduisez vos risques par l’entremise de cibles glycémiques moins contraignantes, de la PSCI, de la SGC ou d’une pompe à capteur en plus des interventions éducatives et des suivis pour le diabète de type 1.
  5. Un épisode grave d’hypoglycémie chez une personne diabétique consciente devrait être traité par l’ingestion orale de 20 g de glucides, préférablement sous forme de comprimés de glucose ou l’équivalent. 
  6. Une fois l’hypoglycémie renversée, vous devriez manger la collation ou le repas prévu à ce moment de la journée pour éviter qu’un autre épisode ne survienne. Si votre prochain repas est dans plus d’une heure, vous devriez manger une collation (incluant 15 g de glucides et une source de protéines) [grade D, consensus]
  7. Si vous courez un risque d’hypoglycémie grave, vos personnes de soutien devraient apprendre comment vous administrer du glucagon.
  8. Pour en savoir plus, visitez https://guidelines.diabetes.ca/cpg/chapter14#sec6.
     
  9. 8. Diabetes Canada Clinical Practice Guidelines Expert Committee. Hypoglycemia. http://guidelines.diabetes.ca/cpg/chapter14#sec2. Page consultée en août 2019.
 
Traitement pour quelqu’un d’autre8,9
Si vous croyez qu’une personne subit une hypo et qu’elle n’est pas en mesure de s’en sortir par elle-même puisqu’elle est somnolente ou inconsciente, suivez ces étapes :
  1. Placez la personne en position de récupération.
  2. Administrez-leur une injection de glucagon, si vous en avez et savez comment l’utiliser, ou demandez de l’assistance médicale/ appelez une ambulance.
  3. Lorsque la personne se réveille et commence à récupérer, donnez-lui une boisson ou une collation sucrée, suivie d’une collation qui contient des glucides.
  4. 9. American Diabetes Association. Living with Diabetes: Hypoglycemia (Low Blood Glucose). En ligne : http://www.diabetes.org/living-with-diabetes/treatment-and-care/blood-glucose-control/hypoglycemia-low-blood.html?loc=lwd-slabnav Dernière consultation : mai 2018.

Page couverture

Parler des hypos peut aussi se faire sur les médias sociaux. Partagez le message pour que les gens qui vous entourent puissent également participer aux conversations.

Pour en savoir plus

Où puis-je trouver plus de renseignements sur le diabète ou des documents connexes?
 

HQ19TSM00101, Septembre 2019